Rechercher
  • alvaroechanove

Grands noms du Flamenco : La Perla de Cádiz


Antonia Gilabert Vargas (1924-1975), ‘La Perla de Cádiz’, est née d’un père guitariste et d’une mère cantaora : ‘Rosa la Papera’, qui aurait donné son nom à une Cantiña.


Quoique tardivement (à cause d’un mari possessif, dit-on), elle fait carrière dans les tablaos de Madrid dans les années 1960, et remporte de nombreux concours (Cordoba, Jerez…) grâce à son chant naturel et majestueux.


Adorée et admirée par les flamencos de son époque, elle meurt à 51 ans. Ses Cantiñas, ses Bulerías et ses Tangos sont des références incontournables. Voici quelques letras qu'elle chantait por tangos de Cádiz, avec leur traduction :



A la Virgen del Rosario

Velita le he prometido

Si hace que tú me quieras

Como yo se lo he pedido


(À Notre Dame du Rosaire

J'ai promis une bougie

Si elle fait que tu m’aimes

Comme je le lui ai demandé)


Yo entré en la sala del crimen

Y hablé con el presidente

Si el quererte es un delito

Que me sentencien a muerte


(Je suis entré dans la salle du crime

Et j’ai parlé avec le président

Si le fait de t’aimer est un délit

Que l’on me condamne à mort)


Me consuelo y me digo

Que Dios tendrá que cobrarte

Lo que tú has hecho conmigo


(Je me console et je me dis

Que Dieu devra te faire payer

Ce que tu m’as infligé)